top of page

Chroniques de l'Archange

Plus Noble que l'Or

Plus de Valeur que l'Argent

Plus Vaillant que l'Épée

L'Élohim de Kaphriel Ministère International a agi dans ta vie?
Partage ton témoignage avec nous!
Commentaires (10)

Convidado:
06 de fev.

Shalom! Depuis plusieurs années, je luttais avec l’acquisition d’une bonne salle dans la ville de Bruxelles. J’ai semé dans le ministère du Rabbi et une grande porte m’a été ouverte dans la ville. Nous avons une bonne salle, bien placée. Je tenais à remercier publiquement le Dieu du Rabbi qui a été bon envers moi. Je vous encourage à croire et semer dans ce ministère. Ça ne sera jamais perdu. Pr Jérémie Samuel

J'aime

Shosh
Shosh
06 de fev.

Shalom! En 2007 je n’étais pas chrétienne mais je n’étais pas contre l’idée de l’existence d’un Dieu ou plutôt d’une force créatrice supérieure. À cette époque j’étais anéantie par une rupture amoureuse, une relation fusionnelle très forte qui avait duré 10 ans. J’avais essayé d’en finir avec la vie mais ma tentative n’avait pas abouti. Alors que j’étais seule chez moi, ayant perdu connaissance, quelqu’un m’avait mis une claque et dit: c’est pas le moment! Complètement réveillée j’étais allée vomir aux toilettes. J’étais donc en mode survie, condamnée à vivre, sans espoir ni volonté d’aller mieux, quand ma mère m’a conseillé de rencontrer Dr DJA Mutamba. Dans le passé, j’avais rejeté la religion; les différents pasteurs que ma mère avait fréquentés ne m’avaient pas du tout inspiré confiance. J’avais décidé que si, ne pas suivre ce Dieu-là m’envoyait en enfer, alors soit! J’ai donc demandé à ma mère de dire au Dr que j’étais déjà au courant que j’allais en enfer, et qu’il ne s’en fasse pas pour moi. Elle m’a répondu qu’il connaissait les principes spirituels et qu’il avait quelque chose à me dire. Elle a tellement insisté que j’ai finalement accepté de le rencontrer. Je ne pourrais vous dire ce qu’il m’a dit, j’étais surtout perdue dans mes pensées et la tristesse. Mais il m’a donné l’impression de bien connaître son Dieu. Dans tous mes voyages à travers le monde, j’en avais rencontré des gens avec leurs dieux, tous plus enthousiastes les uns que les autres. Mais lui c’était différent. Alors je lui ai demandé si son Dieu pouvait faire une chose pour moi. Il m’a dit oui et il m’a expliqué le principe de l’offrande. Je lui ai alors demandé combien je devais donner. Il m’a dit que c’était à moi de décider, en fonction de mes moyens et du prix auquel j’estimais ce que je demandais. J’ai joué le jeu et fait un chèque. En le lui donnant, et surtout, en croyant sans l'ombre d'un doute que c'était possible, je lui ai dit: Je ne veux plus être amoureuse de G. Eh bien exactement 7 jours après, l'offrande déjà oubliée, par un hasard complètement improbable, une personne que je n’avais vue qu’une fois dans ma vie et dont je ne me souvenais même plus, est venue me dire ce qu’elle avait appris ce fameux jour où nous nous étions rencontrés. Et ce qu’elle m’a dit a complètement ouvert mes yeux! Les écailles sont tombées et au bout d’1h de stupéfaction et de réflexion, j’ai pris conscience qu’heureusement, G m’avait quittée! Heureusement! J’étais tellement heureuse que j’avais limite envie de l’appeler pour le remercier! 😂 La page dans mon cœur était complètement tournée! L'Elohim du docteur DJA a complètement guéri mon chagrin d'amour! Car RIEN ne lui est IMPOSSIBLE! Shosh

J'aime

Shosh
Shosh
06 de fev.

Shalom! Alors que Dr DJA Mutamba était en train de finaliser l’écriture de son ouvrage Va au marché, il pensa à moi pour écrire une préface, étant donné mon expérience dans le monde des finances et mon voyage autour du monde. Il m’appela pour me le demander; je vous dis pas la PANIQUE!!! Je me considérais à l’aise avec les chiffres…. Mais l’écriture c’était tout autre chose. J’adorais la lecture, ça oui; mais à l’époque où je dévorais les livres au rythme d’au moins deux par semaine, j’avais tenté l’écriture… et je peux vous dire que c’était nul de chez nul! Pourtant je brûlais d’écrire… Alors dans mon coin j’ai commencé à m’imaginer le pire scénario. Je m’en sentais incapable. La chose était impossible. Je l’appelais pour le sonder et voir s’il n’y avait pas moyen d’échapper à sa demande. Au bout d’un mois de lobbying intensif, il accepta de me libérer de ce fardeau. Quel soulagement! Et le séminaire des Temps Messianiques arriva. Au cours d’un enseignement je l’entendis dire qu’il devait finalement ajouter un chapitre à son ouvrage. À ce moment-là, j’entendis une petite voix me dire: tu as encore le temps d’essayer! Et pendant le temps de prière qui suivit cet enseignement, au moment où il pria au nom de Nun, je ressentis un coup de poing dans le ventre! Le séminaire terminé, je rentrai chez moi. Le lendemain, je décidai d’aller à la piscine; mais en ouvrant les rideaux, je vis qu’il pleuvait. Dépitée j’envisageai les possibilités qui s’offraient à moi ce jour-là… et j’entendis encore une petite voix me dire: c’est le moment d’essayer... Ni une ni deux, je me suis plongée dans mes carnets de route du tour du monde. Jusqu’à ce jour j’avais été incapable de les ouvrir, c’était trop douloureux car ma réinsertion à la vie "normale" avait été très difficile… C’est sur le séjour en Chine que je suis tombée en premier, ce petit village au bord de la magnifique rivière Li, des paysages d’une beauté à couper le souffle, avec ses pêcheurs au cormoran… Puis j’ai continué au hasard à feuilleter ce carnet, et je suis tombée sur le palais d’été de Beijing (Pékin)… J'y avais entendu un guide raconter qu’à l’époque d’un empereur je ne sais lequel, un marché fictif avait été installé dans l’enceinte du palais, tellement fictif qu’il y avait aussi des faux voleurs et des faux policiers 😂 J’ai fermé le carnet; mon personnage sera un trader Hong-Kongais originaire de ce charmant petit village, et son ancêtre Tong sera l’un de ces policiers fictifs du palais! Et j’ai commencé à écrire cette préface, en partant d’un marché trépidant pour finir au marché des actifs financiers. Le soir venu, contente du résultat, mais hésitante quant à la demande de Daddy, je lui ai envoyé cette préface en lui racontant ce que j’avais vécu pendant le séminaire… peut-être était-il trop tard? Peut-être que ce n’était pas ce qu’il souhaitait? … Le téléphone sonna: c’était lui; il me dit: "Mais je ne peux pas mettre ça dans mon livre!"… "Ah! C’est trop nul?" "Mais non! C’est le début d’un livre ce que tu m’a écrit! On veut connaître la suite! Tu dois absolument écrire la suite! Si tu m’autorises, bien sûr que je prends ce texte en préface, mais tu dois absolument continuer cette histoire!" Alors dès le lendemain, j’ai commencé à travailler dessus. J’ai vu la main de Dieu, son inspiration, tous les jours, au point que c’est dans un songe que Dieu m’a donné le titre, le nom de ma bande de 12 personnes: les Chanoukim! Et finalement, 70 jours de travail intensif plus tard, le livre était écrit! C’est une aventure extraordinaire et surtout divine! Il m’arrivait parfois d’écrire un événement, un détail, sans savoir pourquoi; et quelques chapitres plus tard, toujours en écrivant, ce détail que j’avais écrit sans savoir pourquoi révélait toute son utilité… et sa beauté! J’y ai mis mes expériences, mes aventures, mes questionnements et surtout, les enseignements du docteur. Créer ce livre m’a fait beaucoup de bien, mais je sais que je n’ai été que la plume du véritable auteur, l’elohim de DJA, l’elohim de Kaphriel, mon incroyable source d’inspiration. Aujourd’hui quand je le relis, j’hallucine comme dirait Christelle 😂. J’ai l’impression que ce n’est pas moi qui l’ai écrit! Et pourtant ou plutôt, effectivement!

J'aime

Shosh
Shosh
06 de fev.

Shalom! En 2012 je suis tombée malade. J’ai eu une maladie auto-immune appelée la maladie de Basedow. Elle s’est très vite développée. Mon cœur battait à 120 dès le réveil, je n’avais plus de muscles et tenais à peine sur mes jambes, je n’arrivais pratiquement plus à marcher, essoufflée et faible que j’étais, et je perdais mes cheveux par poignées. J’arrivais à peine à dormir avec mon coeur qui battait la chamade et je tenais debout avec beaucoup de difficultés. J’ai commencé la médication. Après une légère amélioration, tout s’est encore aggravé. Tous les jours, je faisais l’onction d’huile sur ma thyroïde et je proclamais la guérison. Et chaque semaine, à mon rdv hebdomadaire, le docteur augmentait la dose parce que les médicaments ne faisaient pas effet. Une nuit, j’ai rêvé qu’un ange me demandait de m’allonger sur une table d’opération. Ça se passait dans le village de mon père en Espagne. Je l’ai vu me couper le cou, prendre une photo de la tranche. Et dans le songe, je me réveille de l’opération; l’ange me montre la photo et me dit: Tu vois! Tu es guérie! J’ai saisi cette parole. Le lendemain je vais au rdv hebdomadaire chez le docteur. Elle me dit: on va arrêter les médicaments; ça ne sert à rien, il faut vous opérer. Et qu’ai-je pensé ? … Je me suis dit que j’avais déjà été opérée par l’ange et que j’étais guérie! Puisqu’il me l’avait dit! Et surtout, je ne voulais pas vivre sans thyroïde!!!! Ma grand-mère espagnole avait subie cette ablation de la thyroïde et je l’avais vue souffrir par la suite de dérèglements extrêmement gênants dans son quotidien. Je ne suis plus jamais retournée voir ce docteur. Ni un autre d’ailleurs, en m’appuyant sur ce que l’ange avait dit. Dans mes recherches j’avais découvert que le gluten pouvait être à l’origine de maladies auto-immunes. Alors j’ai arrêté le gluten. Et petit à petit, ma santé s’est améliorée. Je continuais néanmoins d’avoir une boule dans le cou qui inquiétait ma famille. L’été mon cou grossissait. L’hiver il diminuait un peu. Mais finalement, mon cou ne cessait de grossir et j’avais appris à vivre avec les symptômes lancinants de cette maladie. ​ Et je suis allée vivre en Espagne. Au printemps 2022 mon cou a soudainement encore grossi. Ma famille inquiète n’arrêterait pas de me dire d’aller chez le médecin. Mais je refusais. Pour moi, ma guérison m’avait été donnée. Je devais juste patienter jusqu’au jour de la guérison complète. Et les symptômes se sont aggravés à vitesse grand V! J’ai beaucoup maigri, je respirais bruyamment, je n’avais plus aucune force; j’étais seule et je n’arrivais pas à ouvrir ne serait-ce qu’une bouteille d’eau! Je transpirais constamment et mon rythme cardiaque atteignait des sommet au repos! J’avais du mal à respirer. Je tremblais et mes yeux étaient exorbités. La peau de mon cou me tirait. Au supermarché les gens me demandaient si tout allait bien, pensant que j’étais en train de faire une grave allergie avec mon gros cou 😂. Effectivement, on aurait dit que j’avais une balle de base ball coincée dans la gorge! 😂 Et j’ai commencé à vomir tous les matins au réveil. Puis à chaque fois que mangeais. Je savais ce que diraient les médecins. Je n'en voulait pas; alors j'ai essayé l'acuponcture... Le monsieur ne s'en sortais pas! Quand ça passait par là, ça passait plus par là-bas et inversement de partout... Ne pouvant plus m'alimenter, et le chinois étant dépassé par l'affaire, j’ai accepté l’idée d’aller aux urgences. Après avoir halluciné sur mon cou et mes constantes vitales, ils m’ont redonné les médicaments que j’avais déjà pris en 2012. Après une période d’amélioration de 2 semaines, les médicaments ont encore cessé de faire effet. Je savais qu’ils allaient me dire de faire l’ablation. Mais je ne voulais pas. J’ai recommencé à fuir le docteur. Mais ma famille était extrêmement inquiète. Je ne pouvais plus marcher 20 pas sans m’asseoir. Je frôlais la crise cardiaque à chaque instant avec mon rythme cardiaque oscillant entre 130 et 155 au repos. J’étais à fleur de peau. Handicapée dans les choses élémentaires du quotidien. Et un jour, pour la première fois depuis toutes ces années, une douleur s’est allumée dans mon cou. Ma mère m’a ordonné d'aller aux urgences. J’ai reporté au lendemain. Le matin je n’avais plus mal; je me suis dit que j’allais échapper aux urgences 😂. Et la douleur est revenue à midi. Alors vers 15h, à reculons, j’y suis allée. Quel accueil aux urgences! Avec mon rythme cardiaque au repos à 158, mon énorme cou et la dose de médicaments manifestement inefficace, ils m’ont immédiatement hospitalisée en augmentant la dose de médicaments, ce qui n’eut aucun effet! Je savais que tout ceci allait aboutir au diagnostic de l’ablation et je n’en voulais toujours pas! Vu que j’avais déjà été opérée par l’ange et qu’il m’avait dit que j’étais guérie. Pour moi, accepter l'opération revenait à ne pas croire ce que Dieu m'avait dit! Au bout de 10 jours, le seul médicament qui parvenait à ralentir un peu mon cœur était le valium. Je les avalait comme des bonbons 😂. Je planais h24! L’endocrinologue étant en vacances, le médecin interne voulait me garder jusqu’à son retour. Mais je n’avais qu’une hâte: sortir de l’hôpital. Avec ma thyroïde. Ils ont finalement cédé à ma demande en me faisant promettre 1 million de fois de venir au rendez-vous fixé avec l’endocrinologue. Et ce jour est arrivé. A peine assise sur la chaise, le docteur m’a dit qu’il fallait opérer. J’ai dit non. Elle ne m’a pas laissé le choix et a exigé que je sois immédiatement hospitalisée en attendant que cela soit "possible" de m’opérer… parce que dans l’état dans lequel j’étais, l’opération trop risquée voir impossible. Il fallait d’abord ralentir mon cœur et contenir un minimum mes anticorps. Voilà. Je ne pouvais plus y échapper. Le songe avait échoué. J’ai quand même réussi à reporter l’hospitalisation… au lendemain. Et de longues semaines ont commencé à attendre que l’opération soit possible. J’avais une centaine de médicaments à prendre par jour! Je rigole pas! Une centaine! J’ai les photos!!! Mais à part le valium, aucun ne fonctionnait! Alors on a commencé les perfusions: 800 ml de cortisone par jour. Et petit à petit, mon rythme cardiaque au repos a atteint 130, puis 120, puis 110, puis 100. Alors ils ont programmé l’opération. Pendant ce temps, bien que mon séjour à l’hôpital, entre le personnel soignant et les délicieux repas, soit des plus agréable, j’étais dans une grande tristesse, en deuil de ma thyroïde! J’avais l’impression qu’on m’obligeait à tuer une amie de toujours, qui m’avait accompagnée dans les moments les plus difficiles de ma vie et en était arrivée là en raison justement de son soutien. Comme si elle avait supporté à bras le corps toutes mes souffrances, au point de devoir succomber sous le poids. Un véritable deuil. En plus on m’avait prévenue que 10 jours avant l’opération, je devrais prendre moi-même, après chaque repas, un liquide pour modifier l’aspect de ma thyroïde, comme la cristalliser en quelques sortes, et donc la "tuer". C’était moi qui allais devoir faire ça! Un jour, lors d’une énième conversation avec Daddy, j’ai enfin compris que ma thyroïde n’était qu’un organe, une machine, un mécanisme de mon corps, et que j’avais tort de lui prêter des émotions et des sentiments. Alors j’ai accepté la situation, à contre cœur néanmoins car il restait l’appréhension de l’après opération: la vie sans thyroïde, la vie avec des médicaments nécessaires au quotidien et d’après ce que j’avais vu chez ma grand-mère, la vie avec un corps en déséquilibre perpétuel! Mais je n’avais plus le choix. Et le jour de l’opération est arrivé. On m’avait prévenue qu’étant donné sa grosseur extrême, ma thyroïde serait certainement agglutinée sur mes cordes vocales, pas plus épaisses qu’un cheveu; il fallait que je me prépare à ne plus pouvoir parler pendant peut-être 6 mois, et sûrement à ne pas récupérer ma voix habituelle. J’espérais bien sortir de là avec une voix une peu plus rauque… 😂 Le jour de l’opération est arrivé; on m’avait prévenue que l’intervention nécessitait 3 chirurgiens. J’avais rencontré deux d’entre eux, un homme et une femme que j’avais surnommés Barbie et Ken chirurgien tellement ils étaient beaux tous les deux! L’opération dura 6h. Le poids normal d’une thyroïde varie entre 30 et 45 grammes. Il s’est avéré que la mienne pesait 254 grammes! 254 grammes agglutinés autour de mes cordes vocales… Au réveil, je ne vous dis pas la surprise du personnel soignant quand il m’ont entendue parler avec ma voix habituelle! Non seulement un son sortait, mais en plus la voix n’était pas altérée! Même pas rauque! On m’a prévenue que je resterais 3 jours en soins intensifs. Cette première nuit, j’ai été réveillée en sursaut par ma voix qui criait: REVIENS! Les bip-bips s’affolaient dans la chambre, et j’ai regardé l’écran: mon rythme cardiaque était descendu à moins de 10! J'étais en train de partir! Et je l’ai alors vu remonter. Sans ce REVIENS, je partais! Et finalement à midi je suis sortie des soins intensifs, beaucoup plus tôt que prévu. À partir de là, j’ai eu quelques douleurs au niveau des drains mais on me les a retirés rapidement et je n’ai plus eu aucune douleur! Ma cicatrice ne m’a pas fait une seule fois mal, ni gratté! Je n’ai jamais vu ce 3eme chirurgien; et j’aime à penser que c’était l’elohim de DJA. Car gratter avec une telle précision mes cordes vocales sans les endommager ne serait-ce qu’un peu, relève du miracle! Le personnel soignant n’en revenait pas! Ken et Barbie chirurgien n’en revenaient pas! Et alors la médication hormonale de substitution a commencé. Mes amis, le plus dur était encore à venir!!!! Mon corps n’assimilait pas la T4 mais ça, je ne le savais pas encore. J’ai commencé à avoir des migraines de dingue non stop: le jour, la nuit, le jour, la nuit, le jour, la nuit. Parfois ça se calmait pendant 3h; et ça reprenait. Rien ne soulageait la douleur. Le docteur me disait que cela n’avait rien à voir avec le traitement hormonal de substitution. Et que de toutes façons, il fallait attendre au moins 1 an pour trouver l’équilibre! 1 an! Je ne pouvait pas tenir 1 an comme ça! J’étais gelée, je perdais mes cheveux par poignées, encore…, je n’avais plus d’appétit mais je grossissais, mes yeux étaient gonflés comme des oreillers, ma peau était tellement sèche que je me grattais jusqu’au sang et alors qu’est-ce que j’étais fatiguée! Alors j’ai commencé à faire des recherches. J’ai lu les témoignages, j’ai appris à lire les analyses de sang, j’ai posé des questions sur le forum de Vivre sans thyroïde. J’ai vu que des tas de personnes souffraient depuis des années, comme moi. Je ne voulais pas de ça! Dieu m’a donné une facilité pour comprendre tous ce charabia médical. J’ai regardé les conventions des endocrinologues sur YouTube, j’ai lu les articles des médecins américains, j’ai pu comprendre les différentes approches médicales et les différences entre l’Europe et les USA. Et j’ai compris mon problème et identifié la solution. Vous savez, beaucoup témoignages relatent une grande détresse de ces personnes sans thyroïde qui sont face à des médecins-murs-sans-oreilles. D’autres égrènent les médecins pendant des années sans en trouver un seul pour écouter leur détresse. Mais Dieu m’a permis de trouver, à la première tentative de changement, un médecin ouvert d’esprit. La plupart ne vous écoutent pas. Par exemple, celui qui m’avait suivie à l’hôpital puis après l’opération n’écoutait absolument pas, ni les symptômes que je lui exposais, ni les questions. Mais celui que j’ai essayé ensuite m’a écoutée; quand je lui ai dit l’analyse que je faisais des bilans sanguins et la solution que je proposais d’essayer, il a non seulement écouté mais en plus, il a approuvé ma proposition. Le problème m’a t-il dit, c’est qu’en Espagne, ce médicament n’est administré qu’en milieu hospitalier. Alors j’ai dû chercher une solution pour m’en procurer, et grâce à Dieu, j’en ai trouvé une! Non conventionnelle, mais efficace! Au bout de 3 jours de ce médicament, les migraines ont disparues. Et au bout de 5 mois, j’avais atteint l’équilibre que d’autres, sans thyroïde, dont ma grand-mère, ne retrouvent jamais! Surtout avec un problème d’assimilation! Voilà. Finalement le songe de 2012 disait vrai, mais je l’avais mal interprété! Ce songe m’annonçait que j’allais être opérée en Espagne! Et ce songe me disait qu’ensuite je serai guérie: et c’est le cas! Je sais que ce 3eme chirurgien "invisible" était l’esprit de mon PÈRE, le Dr DJA; il m’a gardée jusqu’à l’opération, alors que je frôlais la mort au moindre effort! Il m’a donné la sagesse de comprendre avec facilité le charabia médical, et il a incliné le cœur du médecin, pour que je retrouve l’équilibre que j’avais perdu depuis finalement 10 ans! Aujourd’hui je suis en bonne santé et surtout, j’aime ma cicatrice qui me rappelle chaque matin ce miracle de Dieu!

J'aime

Shalom! Voici mon témoignage pour lequel je remercie et rend gloire à l’Élohim de DJA,  l’Élohim de Kaphriel.

Après des années de mariage, dans une atmosphère abusive, l’Éternel a pourvu une voie pour que je sorte de cette situation. Je sais que le divorce est mal vu, mais il y a des circonstances qui s’imposent. Il va sans dire que ce fut un grand soulagement. Aujourd’hui, il y a un terme qui exprime ce genre d’attitude : le Narcissisme. Des « experts en la matière » font profusion de nos jours et n’hésitent pas à offrir leurs services sur les réseaux sociaux. Quiconque, car cela n’est pas restreint qu’à la gent féminine, des hommes aussi peuvent être victimes d’une partenaire abusive, donc quiconque a vécu cela pourra comprendre de quoi je parle sans aller dans plus de détails.

Je voulais servir Dieu sans en être empêchée, car mon ex était contre, et a trouvé moyen de me « séquestrer » pendant 15 ans. J’avais compris que j’avais un appel à quelque chose de plus haut que ce que j’avais pu glaner ici et là. Puis une porte s’est ouverte vers un ministère qui semblait avoir ce que je cherchais. J’y ai adhéré,  j’ai même déménagé pour être sur place, tellement j’avais faim et soif de la Parole de Vérité Divine. Mais à mon grand désarroi et ignorance, ceci se prouva être un environnement « très difficile ».

De là, je fis la connaissance de Docteur DJA qui, selon les desseins de Dieu, me fit venir  en France. J’étais en mode survie et défensive, dans un tel mauvais état spirituel, émotionnel, psychologique même - état dont je n’étais pas consciente de l’ampleur - que d’entendre des Paroles de Vie sans condamnation, de ne pas être jugée à cause de mon passé, était une source d’eaux de guérison en elles-mêmes.

Après plusieurs offrandes et quelques voyages outre-mer, un jour alors que j’étais particulièrement mal dans mon  âme, la Puissance de Dieu par le Docteur m’a touchée jusqu’au plus profond de moi-même et a retiré toutes douleurs que les abus et brutalités, voire même celles de mon enfance, avaient engendrées. Là où je n’avais plus la force de pardonner les méfaits, l’Élohim de DJA est venu à mon secours. J’ai remarqué entre autres, que je n’ai aucune rancune envers mon ex, mais la paix.

Par contre, pour ce que j’ai souffert dans le « lieu religieux », ceci est devenu une longue marche de rectification, d’enseignements plein de patience et de compassion (dont  notre Maître est renommé d’avoir) et d’offrandes,  d’offrandes, d’offrandes pour activer la Justice;  il fallait reformater mon cerveau en quelques sortes et guérir mon âme et mon esprit.

De plus, vu que je n’avais pas eu une bonne base solide auprès d’un Maître digne de ce titre, il fallait que j’apprenne  les normes et principes divins, choses qui sont enseignées ici dans Kaphriel Ministère International. Bien que les choses peuvent prendre  du temps, comme Docteur DJA dit bien : tout se transforme, rien ne se perd!  Claire-Lise P.

J'aime

Convidado:
12 de fev.

L, Elohim de Kaphriel nous a béni ici au Cameroun en donnant du travail à ma femme au port autonome de Douala En effet nous vivons dans la précarité et la pauvreté à outrance moi Serge Mevo je me suis retrouvé entrain de laver les bouteilles pour que madame aille le vendre dans la brouette Nous avons commencé à vendre le folere en 2019 jusqu'au mois de mai 2023 . J,ai été connecté à DJA en 2018 je suis un technicien en bâtiment je conçois mes plans et je les réalisent c,est ça qui faisait vivre la famille Madame a eu une licence en droit des affaires et en entreprises depuis 2010 Mais depuis que nous nous sommes croisés nous avons décidé de remettre notre couple à Dieu autant que faire ce peut nous suivons les enseignements de DJA ensemble et nous donnons les offrandes selon nos moyens qui étaient petits mais avec fidélité En 2023 avril quand nous faisions déjà le plan de la retraite j,ai 50 ans elle en a 40ans Mais contre toute attente elle a été recruté au port autonome de Douala du Cameroun Douala est la capitale économique du Cameroun l, ELOHIM de DJA nous a béni Elle a signé un contrat de 20 ans salaire de base 300 000 f indemnités de transport 20 000f indemnités de logement 80 000f donc 400 000f par mois Donc Dieu de DJA nous a rendu visite de 0f de Salaire à 400 000f je rends grâce à Dieu Madame et moi continuions à croire que c'est Manassé la manne pour traverser le désert et depuis Daddy parle D, EPHRAIM le doublement fécond merci Daddy Serge du Cameroun

J'aime

I. D.
I. D.
13 de fev.

Pendant toute ma vie j'avais à coeur l'importance de mon mari à venir. Après plusieurs relations qui n'étaient clairement pas ce que je recherchais,  j'ai décidé de dire à Dieu que je n'allais pas sortir avec un autre homme tant que ce n'était clairement pas celui qu'Il avait prévu pour moi. J'étais dans un autre ministère pendant ce temps. Quelques années plus tard, en 2013, mon Dieu m'a guidée vers DJA ministère, maintenant Kaphriel Ministère. Pendant ce temps dans le ministère, j'ai fait un songe dans lequel j'ai rencontré l'homme que je savais allait être 《lui》, sans voir son visage, mais ayant plusieurs symboles.  De plus, le Docteur DJA avait eu une parole que 《j'aurai mon mariage, j'aurai ma maison et je saurai que Dieu m'a aimée》.


En janvier 2018, lors de la conférence de Morris Cerullo à San Diego, je parlais avec le Docteur DJA à propos de l'importance que j'avais dans mon coeur, comme un poids, pour cet homme à venir. En réponse, il m'a dit 《que cela soit》. J'ai rencontré mon mari en mars 2018, le reconnaissant par les signes de mon songe. Mon mari aussi était déjà devenu membre du ministère et disciple du Docteur DJA. Nous nous sommes mariés en juillet 2019 avec sa bénédiction (le même jour où j'avais posé un acte important auprès du Docteur DJA quelques années avant celà). Bref, je dis merci à son Dieu de nous avoir joints après ce long parcours édifiant.

J'aime

Convidado:
14 de fev.

Shalom shalom !! Je rend Gloire à l Elohim de DJA et l Elohim de Kaphriel pour tout ses bienfaits dans ma vie.En 2016 au Portugal je suis tombé sur la vidéo de chemin des grands et la j avoue que c'est Dieu qui m'a mise sur ce chemin et au fur et à mesure en écoutant ses vidéos la délivrance s opérait à chaque fois et ma lumière augmentait et mon cœur était dans une telle joie d écouter ses enseignements qui étaient des délices pour moi et c'est comme cela je décide de rentré sur France en 2017 pour que je puisse le rencontrer en vrai (Daddy ) je me suis rendu à l un de ses séminaires à Lyon pour pourim pour la 1ère fois toujours en 2017 c'était super super .depuis lors je me suis intégrée dans le ministère jusqu'à aujourd'hui. Fait de L'éternel tes délices et il te donnera ce que ton cœur désir, tout au fond de moi j avais un désir aussi vu que j'avais des filles j'avais toujours voulu avoir un garçon j'avais fait des fausses couches auparavant ,je me rappelle dans l un des séminaires à Lyon Daddy ,il avait prier pour moi que plus jamais de fausse couche j'ai cru à cette parole, et j'avais un séminaire encore à Lyon ou lorsqu'il priait dans la forte présence de Dieu Daddy disait je vois des bébé Recevez les en tout cas moi j ai pris pour avec foi deh, et voilà que cela fut accompli dans ma vie je fus enceinte la grossesse c'est bien déroulée Daddy m'a assisté dans la ,en soutien jusqu'à l accouchement Il a prier et veiller à ce que tout ce passe bien, on se donnait des nouvelles et j accoucha d un mignon garçon qui me ressemble en plus et voilà j eus mon petit bout de chou (D-P )grâce a L Elohim de Daddy Il même donner le 2ème prénom grande fut ma joie en mon cœur depuis le Portugal mon cœur à parler c'est l oint de Dieu Daddy qui va me donner cet fils là et voilà c'est fait il aura ses 3ans bientôt Grand merci Daddy ,Grand merci à l Elohim de DJA et L Elohim de Kaphriel qui est en action pour de grandes choses Dieu est fidèle Amen ve Amen Merci Papa!!!🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻

J'aime

Shalom à tous !🙂

Je viens partager avec vous mon témoignage, ce que Dieu a fait pour moi🎉et encourager une personne ici🙌

après avoir suivi une formation professionnelle, j'ai réussi à décrocher un contrat de travail de 3 mois.

3 jours avant la fin de mon contrat, j'ai eu un entretien avec mon responsable pour prolonger le contrat, pour mon responsable tout était bon, Je n'étais pas censé arrêter le travail, j'étais censé continuer, mais les choses se sont compliquées au niveau de la hiérarchie qui siège aux usa 🇺🇸 ce sont eux qui gèrent le recrutement et qui décident.

À la fin de mon contrat, j'étais censé partir, malgré le travail bien fait!

Mon supérieur hiérarchique a formulé une demande d'embauche auprès de ses supérieurs, ce qui n'était pas gagné d'avance, car il n'avait pas le contrôle.

je suis resté en attente, ne sachant pas si la demande allait être acceptée ou Pas! il a promis de me rappeler de qu'il aura une suite favorable ou pas!

j'ai eu à changer avec Rabbi, et je continue à prié, après la soirée de Roch Chodesh, Rabbi a fait de déclarations , il l'a dit que le mois de Chevat c'est un mois de bonnes nouvelles, et la particularité de ce mois sont les pluies abondantes symbole de la bénédiction divine, j'ai saisi cette parole ,et après le direct j'ai envoyé mon offrande.

Le lendemain à 21h mon responsable m’appelle pour me dire que les USA 🇺🇸 on validé mon embauche🎉

Béni soit l’Elohim de DJA, pour sa grâce divine qui active la bénédiction.

Voilà mon témoignage et je crois que c’est ne que le début de bonnes choses 😊 dire que je suis née à Chevat♥️

Shabat Shalom à tous 🙌

J'aime

Shalom! Depuis décembre 2022 je traverse une période financière très difficile, mais chaque jour l'Elohim de Papa nous permet d'avoir juste ce qu'il faut pour le quotidien. C'est comme ça ma petite famille et moi nous vivons, jusqu'à que l'année passée ma femme m'annonce une bonne nouvelle (elle est enceinte).Grande fut ma joie, mais cela annonçait de nouveaux défie (examen prénatal, layette du bébé et les frais pour l'accouchement).De plus mon assurance maladie qui couvre ma petite famille a des difficultés depuis janvier 2022. Grace à l'Elohim de Kaphriel Ministère International tout s'est bien passé, mon garçon est venu au monde le 15 février 2024. Grand merci aussi à Papa pour son soutien

J'aime
bottom of page