top of page

LE SAVOIR DIVIN DES LUBAS

Quand la Bible dit : ALLEZ ET FAITES DE TOUTES LES NATIONS DES DISCIPLES, elle ne dit pas que ces nations sont ignorantes et profanes concernant les choses divines.


Voici un exemple du savoir divin des Lubas de RDC :


« Depuis toujours, et avant nos Nkambulula, il existait un être suprême, invisible, qui vivait dans l’espace, parce qu’il est le vent qu’on ne voit jamais. Il s’appelle Vidie Mukulu, grand Dieu, Shiakapanga, Créateur, ou encore Vidie-Mwine-Bumi, Maître de la Vie, car il a créé tout ce que nous voyons sur la Terre, dans les eaux et dans l’espace. Tout est produit de son champ et de son élevage… Il vivait seul dans son immense champ, entouré de ce qu’il avait créé. Le désir lui vint un jour de créer son image. Il fit tomber une pluie abondante qui remplit les vallées et créa ainsi rivières et fleuves. De cette pluie descendit un homme; il l’appela Mwikeulu, descendu du ciel".

« Au commencement de Toutes-les-Choses, l’Esprit Aîné, Maweeja Nnangila, le premier, l’aîné et le grand seigneur de tous les Esprits qui apparurent par la suite, se manifesta seul, et de par soi-même. Puis, et d’abord, il créa les Esprits. Il les créa, non pas à la façon dont il créa les autres choses, mais par une métamorphose de sa propre personne, en la divisant magiquement, et sans qu’il en perde rien »

On distingue d’abord dans la genèse du monde, une trilogie de départ, qui procède de l’unique Dieu qui lui-même s’est créé:


1- Maweeja Nnangila, le premier et le plus grand, seigneur de tous les esprits et de toutes choses. Il se métamorphosa d’abord en trois personnes, créant ainsi deux autres esprits seigneurs, de second rang, à ses côtés :

2- Le « Premier-né », « Sceptre issu de la calebasse », « Chair du front », et qui remplit auprès de Maweeja Nnangila le rôle du fils aîné dans un foyer humain.

S’il est appelé Premier-né, ce n’est pas qu’il a été engendré comme un enfant. Mais c’est une comparaison qui nous permet de comprendre la place qu’il occupe, en recourant à nos catégories humaines.

Sceptre issu de la calebasse, fait allusion à la manière dont il est apparu, déjà revêtu des insignes de pouvoir. Il représente la masculinité dans le divin et dans le cosmos, ou encore le côté mâle de Maweeja Nnangila.

3- « Cyame Esprit aîné », ou Cyame issu de l’Esprit aîné, prend la place d’une première épouse dans un foyer d’hommes; non pas que Cyame soit une femme (tous les esprits aînés sont hermaphrodites); mais simplement il incarne la féminité dans le divin et dans le cosmos, ou encore le côté femelle de Maweeja Nnangila. « Issu de l’Aîné » ne veut pas dire que l’aîné l’ait engendré; mais c’est pour marquer les rapports respectifs d’antériorité entre eux.

"La suite rapporte la création d’autres réalités dont l’homme est la seule qui fut animée par Maweeja Nnangila, avec son souffle, par lequel il lui donna un esprit. Il le voulait « seigneur de toutes les créatures, fait à sa propre image»; c’est ainsi qu’il le dota de la parole et du pouvoir du verbe. Tandis que toutes les autres créatures, il les fit en y unissant l’eau et le feu du ciel du sommet, dont les formes métamorphosées sont l’eau et le feu que nous voyons quotidiennement." (Extraits de lectures)


La terre est remplie de Sa Gloire. Mais qui la remplira de la connaissance de sa Gloire?


Comment pouvez-vous vous établir maître d'un tel peuple avec ce niveau de savoir, si vous ne pouvez pas le mener plus haut!

Quelqu'un m'a dit: C'est l'ombre des choses à venir!

Le problème est que si tu n'as pas connaissance de l'ombre, comment trouveras-tu le corps? Comment discerneras-tu ce qui doit venir?


Excellente méditation à tous!

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page