top of page

UN TEMPS POUR LA MORT... UN AUTRE POUR LA MULTIPLICATION!

Dernière mise à jour : 29 mai 2023

Le pèlerinage terrestre d'un homme se divise en deux parties majeures que sont le temps des semailles et le temps de la moisson.


Genèse 8,22:

Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit ne cesseront point.


Les semailles sont la période marquée par la souffrance due aux efforts fournis dans la persévérance en vue de s'assurer une moisson glorieuse, source de joie abondante et de repos.


Psaumes 126,5-6:

Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d'allégresse. Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.



Pleurer ou verser des larmes ne sont pas la preuve que vous n'aurez pas de moisson ; c'est juste le témoignage de la souffrance du combat que vous menez aujourd'hui en vue de vous garantir ce futur plein de joie.




Romains 8, 18:

J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.

Jean 12,24:

En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit.


Un seul principe soutient cette ordre divin:


Galates 6,7b:

Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi.

2 Corinthiens 9,6:

Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment.


Attardons-nous sur ces deux derniers versets, en ayant à cœur un cité plus haut.

Si "semer" engendre des pleurs et des souffrances selon le Psaume 126,5-6, ceci implique donc que "peu" de souffrances engendre "peu" de joie et "beaucoup" de souffrances engendre "beaucoup" de joie, selon 2 Corinthiens 9,6.


Hébreux 12,2:

Ayant les regards sur Jésus, qui suscite la foi et la mène à la perfection; en échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu.

2 Timothée 2,6:

Le laboureur qui peine doit être le premier à recueillir les fruits.


En fait, sans une implication personnelle maximum dans ce que vous poursuivez, les résultats seront moindres. Ne fuyez pas la croix, mais livrez vous à elle; ne soyez pas adeptes de la loi du moindre effort sous le motif mensonger de la grâce.


Philippiens 1,29:

Et cela vient de Dieu, car il vous a été fait la grâce, par rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui



Il y a un principe qui dit qu'il faut au moins 10000 heures de travail sur un sujet ou un domaine donné pour devenir "maître" ou "expert" de cet art ou du sujet en question.

Mais qui est prêt à s'adonner à cette peine, à cette souffrance, de manière continue, jusqu'à voir le fruit?

Car voyez-vous, celui qui souffre en semant n'est pas un maudit, même s'il peut être regardé et considéré comme tel; c'est un "enfanteur" et un "engendreur" d'un monde nouveau.

Vous êtes tels que sont les pensées de votre âme.

Ceci induit donc que vous serez ce pourquoi votre âme a travaillé et a accepté de souffrir.

Vous récolterez ce pourquoi vous avez souffert patiemment.


Jacques 5,10-11:

Prenez, mes frères, pour modèles de souffrance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur. Voici, nous disons bienheureux ceux qui ont souffert patiemment. Vous avez entendu parler de la patience de Job, et vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda, car le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion.

Hébreux 10,35-36:

N'abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. Car vous avez besoin de persévérance, afin qu'après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis.


Sachez être persévérant dans l'effort. Dites-vous que vous êtes entrain d'amener à l'existence ce en quoi vous avez cru.

N'arrêtez pas de semer, d’œuvrer dans le sens de la moisson que vous espérez, jusqu'à ce qu'elle paraisse à vos yeux.


Ecclésiaste 11,4-6:

Celui qui observe le vent ne sèmera point, celui qui regarde les nuages ne moissonnera point. Comme tu ne sais pas quel chemin est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l’œuvre de Dieu qui fait tout. Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l'un et l'autre sont également bons.


Semez et semez encore; travaillez et travaillez encore; investissez votre âme dans ce que vous faites, encore et encore.

Croyez, plus que les autres, dans ce que vous faites.


Ésaïe 53,11a:

À cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards;

Colossiens 3,3-4:

Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.


Vous avez été appelés pour moissonner la gloire divine. Pas moins que ça! Que vos semailles soient à la hauteur de la moisson espérée! Que votre travail soit à la hauteur du repos espéré! Que votre investissement soit à la hauteur du rendement attendu!


2 Corinthiens 9,10:

Celui qui fournit de la semence au semeur, et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence et il augmentera les fruits de votre justice.


Soyez donc des ouvriers avec Dieu. Soyez donc des partenaires avec Dieu qui vous fournit la semence en vue de la moisson.

Car Le Seigneur de votre moisson vient à vous à travers les multiples opportunités de semer qu'Il vous donne.

Êtes-vous une fourmi travailleuse ou une cigale chanteuse?

Travaillez, investissez, semez en vue de la moisson divine dans le champ que la parole reçue vous a assigné.

Car après le temps des souffrances, après le temps des semailles, après le temps des pleurs, vient le temps de la joie, vient le temps de la moisson, vient le temps du rire.

Car après la croix, vient le règne!!!

C'est pourquoi Paul dit "la mort m'est un gain" (Philippiens 1,21)


Jacques 5,7-8:

Soyez donc patients, frères, jusqu'à l'avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu'à ce qu'il ait reçu les pluies de la première et de l'arrière-saison. Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l'avènement du Seigneur est proche.


Ceux qui vendent leur âme, la vendent car ils perdent patience.


Bonne méditation à tous!!!

Posts récents

Voir tout
bottom of page